Cahier des Charges des Constructions

Publié le par Eco-hameau de Verfeil

 

Ce document établit les principes qui devront guider les choix constructifs des participants à l’écohameau dans un souci de respect des valeurs qui nous sont communes.

Il sera cependant possible de déroger à ces règles moyennant la consultation des autres propriétaires et l'approbation de la dérogation par un minimum de ⅔ de tous les propriétaires.

 

Règles Générales

Les habitations seront construites selon les principes bioclimatiques, à partir de matériaux naturels, non toxiques, si possible d’origine locale (bois, terre crue, terre cuite, paille, chanvre, etc…). Le choix des matériaux devra prendre en compte l’énergie grise liée à leur fabrication et leur transport, pour une empreinte écologique moindre.

Les systèmes de chauffage des logements devront faire appel aux énergies renouvelables.

La consommation énergétique sera la plus basse possible et les logements équipés en chauffe-eau solaire si possible.

 

Intégration du bâti dans l’environnement

Cette intégration se réalisera en veillant à l’harmonisation des constructions avec l’environnement naturel de l’éco-hameau de Verfeil/Seye.

Les terrassements, remblais ou enrochements à l'intérieur d'un lot qui seraient susceptibles de modifier dans des proportions importantes la topographie d'origine du dit lot ne seront pas acceptés.

 

Emplacement et dimensions des maisons

L’ensemble des constructions se fera en relation avec le chemin piéton central, de manière à créer une proximité des maisons au nord et au sud de ce chemin qui a vocation à devenir la place centrale du hameau.

Les maisons seront à une distance comprise entre 5 et 10m de la limite de propriété côté chemin central.

Pour les lots situés au sud du chemin central, l'altitude maximale des constructions ne sera pas supérieure de plus de 5,5m à l'altitude de la limite nord d'implantation de la maison sur la parcelle. Cette règle a pour but d'éviter que les constructions au sud ne fassent une barrière visuelle trop imposante depuis la partie nord du hameau.

On veillera d’une manière générale à implanter les constructions de manière à minimiser l’ombre sur les maisons voisines, notamment en début et en fin de journée.

 

Revêtements extérieurs du bâti

Les enduits des murs extérieurs seront réalisés en terre et/ou au mortier de chaux naturelle, en utilisant de préférence des sables locaux avec une finition lissée, talochée fin (ni ciment blanc, ni tyrolienne), dans le respect des teintes et de la granulométrie des plus vieux enduits traditionnels. Les bardages en bois d’essences locales sont autorisés.

 

Toitures des maisons

Les faîtages principaux des constructions seront orientés sensiblement Est/Ouest.

Les toitures seront de tuiles traditionnelles de terre cuite ou végétalisées.

La pente des toitures en tuiles sera de 28 à 35%. Une pente plus importante est possible dans le cas d’une intégration en toiture de panneaux solaires, et une pente moins importante ou quasi nulle pour les toits végétalisés.

 

Toilettes

Les toilettes sèches sont obligatoires. Le système de phyto-épuration étant capable d’accepter les urines, il est possible de mettre en place un système de séparation fèces/urines.

 

Menuiseries

Les huisseries et ouvrants seront préférentiellement en bois, d’essences européennes issues de forêts gérées de façon durable et/ou raisonnée, en accord avec les labels PEFC ou FSC.

En cas de volonté d’utilisation de matériau de récupération autre que le bois, il conviendra que le groupe valide ou non le matériau choisi. Le PVC reste exclu.

 

Les annexes

Elles seront obligatoirement placées au nord des maisons du nord, et au sud des maisons du sud. Leur emplacement devra respecter l’harmonie des lieux et être choisi en accord avec les voisins. La hauteur maximale au faîtage par rapport au terrain naturel sera de 4,50 m.

 

Clôtures

Les terrains privatifs ne seront pas clôturés.

Les haies seront constituées d’essences variées et locales, à l’exception des plantes invasives.

Les plantations en limite de parcelles privatives devront préserver l’aspect ouvert du paysage (pas d’effet mur), du côté du chemin central comme entre les parcelles mitoyennes.

Cependant il sera possible sur un distance de 6m maximum à partir des maisons, au nord des maisons du nord, et au sud des maisons du sud, de mettre en place des murets de pierre sèche ou de terre, de la végétation, des panneaux de séparation en bois, afin d’offrir à chacun la possibilité d’une zone d’intimité à l’abri des regards.

Il est souhaitable que les futurs habitants de maisons voisines se concertent, et élaborent leurs projets en prenant en compte ces zones de privacité désirées.

Des murets de pierre sèche seront également mis en place afin de masquer les boîtiers des compteurs. Ils pourront être mis en oeuvre à l’occasion de chantiers collectifs.

 

Stockage eau de pluie

La récupération et le stockage de l’eau de pluie sont fortement recommandés.

 

 

 

 

 


Publié dans Eco-construction

Commenter cet article